A la recherche de l’éthique

Lorsque nous avons opéré un changement de nom, un changement de concept, nous avons voulu que notre nom « colle » à la vision que nous souhaitions avoir sur la mode, sur les marques que nous souhaitions mettre en avant. Innée c’est l’essence de l’être, ce qui est constituant de son ADN, au contraire de l’acquis. Nous allons acquérir un savoir-faire commercial, vous présenter de jolis modèles, rechercher d’où ils viennent, comment ils sont fabriqués(on fait tout pour !) mais ce qui définit notre concept , ce qui nous définit, la petite équipe d’Innée, c’est de mettre, au cœur de notre travail et de nos préoccupations, L’ETHIQUE.

Nous qui souhaitions proposer de la lingerie féminine, nous ne pouvions pas la dissocier de ce thème fondamental ! Et comme le dit si joliment une de nos créatrices : « une lingerie doit forcément être éthique, sinon cela ne sert à rien, autant qu’elle n’existe pas ».

Une marque éthique et responsable, c’est avant tout une marque qui va envisager la production de ses produits sous le prisme du social, de l’environnemental. Elle nous propose de la transparence sur la création, la fabrication, l’acheminement… et surtout elle nous embarque dans son envie de s’améliorer !

Beaucoup de scandales ont jalonné le monde de la mode sur la fabrication des produits, beaucoup de drames humains se jouent encore pour permettre à de nombreuses personnes d’acheter vite, pas cher et souvent, des vêtements à la mode. C’est le paradoxe de la mode à la mode, de la mode à la mode qui change si vite que nous ne sommes déjà plus à la mode !

L’organisation internationale du travail (OIT), entend garantir des conditions de travail décentes au sein des pays membres des Nations Unies. Elle a donc défini 8 "conventions fondamentales" relevant des principes fondamentaux du droit du travail.

 

1.Le travail est choisi et exercé librement (Conventions 29 et 105 de l’OIT).

2.Interdiction à la discrimination au travail (Conventions 100 et 111 de l'OIT).

3.Interdiction du travail des enfants (Conventions 138 et 182 de l’OIT).

4.Liberté d'association et droit de négociation collective (Conventions 135 et 143 de l’OIT).

5.Obligation de payer un salaire décent (Conventions 26 et 131 de l’OIT).

6.Horaires de travail contrôlés et raisonnés (Convention 1 de l'OIT)

7.Conditions de travail en toute sécurité (Convention 155 de l'OIT).

8.Relation de travail juridiquement déclarée

 

 

Alors la mode des marques éthiques, c’est d’abord de nous proposer de prendre le temps . Prenons le temps de regarder notre dressing, notre garde-robe et de faire le bilan de ce que nous mettons ou pas. Commençons d’abord par prendre le temps d’acheter ! Cela nous évitera l’achat impulsif, regretté très vite, aussi vite qu’il a été fait.

Intéressons-nous en tout premier lieu à ce qui constitue nos vêtements et pour cela partons à la recherche des premiers indices.

Pas besoin d’aller bien loin, ceux-ci se trouvent sur l’envers de nos vêtements, sur les étiquettes qui résument normalement le nom de la marque, le lieu de production, les matières constituant le vêtement ainsi que les conseils pour l’entretien de celui-ci.

-Le lieu de fabrication nous donne déjà une première idée de l’environnement social, des conditions de travail. Parce que le souci des travailleurs est un des éléments le plus importants, pour être considéré comme éthique, un vêtement se doit d’être confectionné dans des usines qui respectent au minimum les recommandations de l’organisation internationale du travail. (Voir ci-dessous)

-Les matières premières utilisés. Nous vous avons décrit dernièrement certaines fibres recyclées mais nous ne pouvons nier l’importance du coton dans la composition des vêtements éco-responsables. Malheureusement hormis le lin et le chanvre, peu de matières peuvent concurrencer tous les atouts du coton. L’éthique veut que nous privilégiions le coton bio GOTS. Pourquoi nous diriez-vous ? Tout simplement parce que le coton bio est cultivé sans pesticides, avec beaucoup moins d’eau que le coton conventionnel qui lui est responsable d’1/4 de l’utilisation des pesticides dans le monde ! ?

Quand nous savons les dégâts que peuvent provoquer les pesticides sur notre environnement et notre peau, nous ne pouvons qu’encourager l’utilisation du coton bio, en attendant que des matières équivalentes en qualité puissent le remplacer parce que malheureusement malgré une diminution de l’utilisation d’eau, le coton bio reste gourmand !

-les labels : OEKO TEX, GOTS,OCS, GRS, etc, ceux-ci nous donnent une bonne idée de l’impact sur notre mode des matières utilisées. Nous avons sur notre site principalement 3 d’entre eux

OEKO TEX atteste que les produits sont sans substance toxue ni pour l’homme, ni pour la planète.

GOTS - Global Organic Textile Label certifie des conditions de travail dignes ainsi que le respect de l’environnement et de la santé de l’homme.

GRS – Global Recycled Standard certifie non seulement le contenu recyclé d’un produit mais vérifie également le respect des critères environnementaux et sociaux.

 

Rien de figé pour la mode éthique, le temps qui passe nous offre de belles initiatives, des marques encore plus engagées. Souhaitons que des initiatives politiques et sociales soient prises pour soutenir ces initiatives mais en attendant que cela se produise, soutenons les marques qui prennent le risque de produire éthique en changeant nos modes de consommation.

Nous serions ravis de partager avec vous vos bonnes idées de consommation éthique . N’hésitez pas à nous les soumettre !

 

Retrouvez sur notre site des marques et des produits bio, des produits en dentelle recyclée ou en fibres recyclées

Related products

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant
Product added to wishlist